La feuille de Prat

La feuille de Prat

Quelques nouvelles de loin

Je ne suis pas à Prat car le temps n'y est pas favorable et je me sens punie car c'est le troisième we sans voir Prat... heureusement Jean Souhait est là pour pallier au manque de photos, de bol d'air envoyé depuis là haut. 

Il vient de m'envoyer des photos de l'incendie qui a ravagé le we dernier la Journalade : il semblerait que le feu soit venu du Port ; triste spectacle de désolation en tout cas ; comme le dit Jean, les animaux ne sont pas prés d'aller manger de l'herbe vu de ce qu'on voit de loin ; certains y ont peut-être d'ailleurs laissé leur peau. 

On a toujours fait de l'écobuage mais les feux étaient la plupart du temps maîtrisés ; je me souviens quand on brûlait la Prade tous les ans avec mes parents, pour que l'herbe repousse plus drue l'année suivante : on partait avec des pelles, des seaux d'eau et surtout on ne le faisait jamais quand il y avait le moindre brin de vent ; le feu part tellement vite, surtout quand les terres sont sèches comme c'était le cas cette année. 

INCENDIE A LA JOURNALADE

 

Heureusement la neige est là, ce qui va rétablir l'équilibre ; on a besoin d'eau, et même si effectivement les déplacements sont moins aisés, quoique les vrais ariégeois sont équipés, il ne faut pas oublier qu'on a un toit sur la tête, un feu de cheminée dans la plupart des maisons et ma foi, de quoi se nourrir ; tout le monde n'a pas cette chance, notamment dans les villes. Je pense cependant chaque année à Serge, l'ermite qui vit au dessus de Stables dans sa cabane ; chaque année, il me tarde de le voir le dimanche lorsqu'il va à la messe, histoire de savoir qu'il est encore vivant malgré le froid ; cet homme doit avoir plus de 80 ans et chaque dimanche, il descend à pied à Saurat pour aller à la messe ou simplement au village (enfin c'est du moins ce qu'il faisait récemment) ; on m'a dit que l'hiver il descendait dans une maison à Cabus, mais je ne sais pas vraiment. Toujours est il qu'il fait quelques kms  à pied toutes les semaines, dans le froid comme dans la chaleur. Une petite leçon de vie .....

 

Jean m'a envoyé des photos de la neige de ce jour , les oiseaux n'ont plus accès à la cabane qu'il a patiemment construite l'an dernier ; je lui ai conseillé d'inventer une turbine pour leur dégager l'accès....

CABANES SOUS LA NEIGE

 

Bon dimanche à tout le monde et une fois de plus merci à Jean

 



15/01/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 74 autres membres